Mieux que des fleurs dans mon vaisseau spatial

Oui, dans mon vaisseau spatial. Toujours cette obsession pour l’espace. Et hop, on colle des strass sur le visage, on improvise un maquillage spatial avec du fard à paupière et on orne ses barrettes étoiles. Et on trône fièrement dans le salon, décoré de jouets et de ballons. Oui,si j’avais vraiment un vaisseau, il ressemblerait à ça.

Et, avec la gravité, je flotterai tout comme ce ballon cœur rouge. Il vient de la marque ” Mieux que des fleurs ” qui révolutionne les livraisons surprises. J’ai adoré ouvrir le colis surprise et voir ce joli ballon s’envoler par magie, l’effet est vraiment là !

En tout cas, je prend vraiment beaucoup de plaisir à organiser des shootings un peu originaux. Moi qui ne suit pas très maquillage d’habitude, en cas de customisation ou d’ornement, la chose est complètement différente. Grâce à ça, je peux manier et développer plusieurs forme d’art : le make-up, la mise en scène, la retouche…

Je pense donc continuer sur cette lancée qui m’inspire énormément.

En attendant, je vous embrasse !

Lilyzab

La magie des personnalités.

Deux traits de ma personnalité s’affrontent constamment. D’un coté, mon attrait pour les jolies choses, légères et fleuries et mon œil enfantin adoucissent ma vie. J’aime traquer la magie, la douceur, la lumière. Mais le partage se fait avec un coté plus brut, le sombre m’attire, le brut, le dur, la mélancolie…

Quoi qu’il en soit, ces deux parties de ma personnalité font parti de moi, et je me rends compte au fur et à mesure du temps qui passe que finalement, elles ne s’affrontent pas, mais sont complémentaires.

Il y’a parfois tant de force et de beauté dans le sombre, et parfois de la tristesse et un flottement dans le beau. C’est ce que je veux exploiter. Je veux aller au fond de ces ressentis, de ces sentiments, afin d’en tirer le plus possible d’inspiration.

Puisque ces sentiments m’amènent toujours dans des mondes imaginaires, que j’aime construire de mes propres mains et tirer de mon cerveau afin de les faire vivre. Alors, ces mondes, ils m’appartiennent.
Alors, il n’y aura jamais assez de fleurs, d’étoiles, de lucioles, de bitume, de graph, de paillètes, de planètes, d’ossements, de feu, de fumées dans ces univers, dans mes créations.

Lilyzab

Hat: Primark

Denim Jacket: Vintage

Dress: Pull&Bear

Tights: Calzedonia

Shoes: Vans Old Skool

Je rêve de fusée.

La semaine dernière, j’ai observé la lune dans le télescope. Depuis, l’univers m’obsède. Je rêve de fusée, qui décolle et m’emmène loin. Nous sommes tous des planètes, et les gens tournent autour tels des satellites. Plus ou moins longtemps, puis d’un coup, pouf, les satellites s’éteignent. Il y’en a qui brillent très fort, comme l’étoile du berger, d’autres qui sont plus éloignés. Il y’en a qui réchauffent comme des soleils, d’autres qui apportent de la magie, nos lunes. L’univers est en constante évolution. Nos vies aussi.

Observer l’univers me ramène toujours à un état de rien, un état de petite poussière. Et me fait ressentir un sentiment complexe. Cela me soulage, je me dis qu’au final, rien de ce qui m’arrive n’est grave, à échelle spatiale. Mais se sentir si petite, face à Jupiter et ses satellites : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Quel est l’intérêt de notre existence face aux années lumière?

À échelle spatiale, qu’est l’espèce humaine? Et pourtant, nous sommes bien là. Tout est là. La nature, les animaux, la musique, le cinéma, les océans, la montagne. Tout est là. L’amour, la mort, les émotions, le bonheur et le cœur brisé.

Alors face à tant de confusion, je souhaiterais que mon ballon fusée m’emmène loin, où le silence et la beauté sont maîtres à bord. Loin, au fin fond des étoiles…

Lilyzab