Je rêve de fusée.

La semaine dernière, j’ai observé la lune dans le télescope. Depuis, l’univers m’obsède. Je rêve de fusée, qui décolle et m’emmène loin. Nous sommes tous des planètes, et les gens tournent autour tels des satellites. Plus ou moins longtemps, puis d’un coup, pouf, les satellites s’éteignent. Il y’en a qui brillent très fort, comme l’étoile du berger, d’autres qui sont plus éloignés. Il y’en a qui réchauffent comme des soleils, d’autres qui apportent de la magie, nos lunes. L’univers est en constante évolution. Nos vies aussi.

Observer l’univers me ramène toujours à un état de rien, un état de petite poussière. Et me fait ressentir un sentiment complexe. Cela me soulage, je me dis qu’au final, rien de ce qui m’arrive n’est grave, à échelle spatiale. Mais se sentir si petite, face à Jupiter et ses satellites : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Quel est l’intérêt de notre existence face aux années lumière?

À échelle spatiale, qu’est l’espèce humaine? Et pourtant, nous sommes bien là. Tout est là. La nature, les animaux, la musique, le cinéma, les océans, la montagne. Tout est là. L’amour, la mort, les émotions, le bonheur et le cœur brisé.

Alors face à tant de confusion, je souhaiterais que mon ballon fusée m’emmène loin, où le silence et la beauté sont maîtres à bord. Loin, au fin fond des étoiles…

Lilyzab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *